diFILSile de t’expliquer… même un an après !

* Aujourd’hui * un an après Charlie *
* les sirènes ont encore crié * toute la journée dans mon quartier ! *
Je me suis réfugiée * dans la chambre de mon feu d’artiFILS et j’ai passé *
mon 7 janvier * sur cette chanson  » diFILSile à expliquer » *

C’est ma façon de rendre hommage, de me recueillir et de lui transmettre cette page de notre histoire, qu’il est heureusement encore trop petit pour lire !

Ce texte me tient particulièrement à coeur, il m’accompagne depuis 2 mois et me permet de regarder vers l’avenir par le prisme de mon héritage :
L’chaim !

★ À LA VIE ★
je suis charlie



http://youtu.be/2zCsWRmGcJw


Dis, fils, il faut que j’te parle 
diFILScile de t’expliquer, 
qu’hier soir pas loin quelque part 
des sourires se sont envolés

La rue où t’as appris à marcher * en un souffle s’est faite « terrasser »
par des pires pirates que « Crochet » * avec leurs fusils et leurs épées

Les camions rouges sur le côté * c’est pas pour jouer aux pompiers
et les peaux rouges à la télé  * c’est pas des indiens maquillés !

Dis, fils, il faut que j’te parle 
diFILScile de t’expliquer 
le bal des sirènes de ce soir 
c’était pas pour nous faire danser

Les fleurs qui poussent sur les trottoirs * c’est pour qu’il fasse un peu moins noir
pour dire que sur notre « île imaginaire » * brillera toujours la lumière

Y’a pas besoin de Peter Pan * y’a des papas et des mamans
qui se battront pour que leurs enfants * puissent jouer dans la cour des grands

Dis, fils, il faut que j’te parle 
diFILScile de t’expliquer 
pourquoi l’équipe de Barbe Noire
veut nous emPÊCHER de chanter 

Les pirates au « choeur » de la nuit * ont voulu nous voler Paris
ils ont éteint 120 de bougies  …
mais ils n’ont pas réussi * à nous enlever l’envie d’être en vie

On va rentrer à la maison * et faire tinter « Les Carillons »
jouer dans la rue au ballon * et partager des bonbons
Entraîne toi à rire … très fort * pour protéger ton trésor, mon trésor
je vais d’apprendre à dire encore … LIBERTÉ !!!
T’apprendre à rire, t’apprendre à aimer
t’apprendre à prendre la vie du bon côté 

T’apprendre à dire, t’apprendre à penser
t’apprendre à prendre ma main pour traverser …
Ta vie
dans PARIS 
car Paris 
sera toujours Paris
On parie? 

Dis, fils, il faut que j’te parle 
diFILScile de t’expliquer
qu’hier soir pas loin quelque part
un bout de nous s’est envolé

Alors même si ça nous fait peur * on va leur crier haut et fort 
que c’est en restant frère et soeur * que Paris résistera encore * et Paris sera Paris encore ! 

RiM , le 14 novembre 2015

fin

2 réflexions sur “diFILSile de t’expliquer… même un an après !

Laisser un super commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s